Le civil sous l'Empire

Vivre le Consulat et l'Empire civilement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1807

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Aly
Duc/Duchesse
avatar

Nombre de messages : 877
Localisation : Quelque part dans l'histoire
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: 1807   Ven 16 Mar - 15:42

Pierre de la Mésangère, éditeur
Planche 30 des Costumes Parisiens, 1807
Collection particulière

Sur cette gravure qui représente un couple, fait inhabituel, le personnage qui nous intéresse est l'homme, dont la représentation est plus rare encore. La mode masculine n'est pourtant pas négligeable, elle progresse et se modifie presque autant que la mode féminine, mais c'est dans le détail plus que dans la ligne générale qu'il faut voir les tranformations. Après les fantaisies débridées du Directoire et du Consulat, stigmatisées par nombre de caricatures, le conformisme de l'Empire redonne à la silhouette masculine une allure plus sage. S'il est reçu à la cour, l'homme doit obligatoirement et selon le voeu de l'Empereur, revêtir l'habit à la française, un costume brodé, directement issu de l'habit de cour de l'Ancien Régime. Mais pour le costume civil les contraintes sont limitées à l'évolution du goût. Le pantalon n'a pas encore supplanté la culotte qui, pour les tenues de jour, est resserrées sous le genoux par un lacet et pour le soir par une boucle d'argent. L'habit, à basques à l'arrière, court et carré devant, est plutôt de couleur sombre, il se porte sur un ou deux gilets superposés. La cravate est ici bien visible, elle a gardé la caractéristique du Directoire, à savoir celle d'engoncer le cou dans un flot de mousseline plissée, dont les enroulements compliqués nécessitent un long métrage de tissu. Le chapeau haut-de-forme est très en faveur depuis le fin du XVIIIème dans les tenues habillées. Il est généralement en feutre noir ou gris pour le jour et en soie pour le soir. Suivant la largeur ou l'inclinaison de ses bords, ce chapeau est dit " à la Robinson" ou en "demi-bateau". Des gants courts en peau et des bas portés avec des escarpins noirs complètent l'habillement de cet élégant en "grand négligé", qui garde une canne dont la ressemblance avec le baton "noueux" de l'incroyable est peut-être fortuite ?
La tenue très simple de la jeune femme n'appelle pas de commentaire particulier, si ce n'est la manière de porter cette capote à mi-tête.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'Aly

_________________
« Il est plus difficile de bien faire l'amour que de bien faire la guerre. »
Ninon de Lenclos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1807   Sam 17 Mar - 3:28

C'est à peu près l'habit que j'ai l'intention de me faire, les bottes à revers en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1807   Sam 17 Mar - 16:26

Très élégant...
J'espère qu'on pourra voir des photos!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1807   Sam 17 Mar - 16:55

Bien sûr, comme ça j'aurais l'avis des pros du civil !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1807   

Revenir en haut Aller en bas
 
1807
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dragon à pied 1807
» VI° Hussard 1807
» Siège de Kolberg 1807
» Tiarella stictica (Link, 1807)
» Cymbium marmoratum - Link, 1807

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le civil sous l'Empire :: La Mode consulo-impériale :: Dans l'antre des gentilshommes-
Sauter vers: